Démarche / Bio / CV

Autoportrait avec Marie. Impossible film, PX-100 first flush. 2010
Démarche

Mon travail est caractérisé par la mise en espace foisonnante de photographies de divers formats. Les images choisies, rassemblées, lancent diverses pistes et servent le ou les sujets abordés. De cette relation des images entre elles émergent associations formelles, narratives et poétiques. Souvent, plusieurs récits deviennent possibles et s’entrecroisent. Ma façon de procéder est très près du montage cinématographique. Je m’intéresse à la façon que l’on a de percevoir le temps. J’aime à croire que celui-ci n’est pas constitué d’une succession linéaire d’instants mais plutôt par le jaillissement simultané de ceux-ci. Dans mon travail, je tente toujours de créer un ensemble ouvert qui souligne et questionne la coexistence des différentes couches de réalité. Mon défi est de dépasser le caractère privé, anecdotique ou anodin des sujets photographiés en présentant au final une cosmogonie à « entrées diverses ».

Au fil de ma pratique de photographe depuis plus de vingt ans, j’ai collectionné et utilisé des dizaines d’appareils photo de tout genre en portant une attention particulière aux appareils bas de gamme de différentes époques destinés au grand public (1920-2005). Ces appareils sont imprévisibles à cause de leur facture rudimentaire : absence de réglages vitesse /obturation, de viseur et de mise au point, mais chaque boîtier donne à l’image sa signature et lui confère une ambiance spécifique; Ce qui rend parfois difficile la datation de certaines photographies. J’aime cette imprécision car elle amplifie les avenues d’interprétation de ces images. J’utilise aussi des boîtiers dit « professionnels » car leurs qualités de rendu, à l’opposé de celles que l’on obtient avec les appareils rudimentaires, animent par contraste, la diversité matérielle (facture de l’image) de mes assemblages photographiques. Je garde, malgré les bouleversements technologiques récents dans le monde de la photographie, un attachement pour le mode analogique de captation et d’impression des images; ce qui n’exclue pas l’utilisation de l’interface numérique, principalement lorsqu’il est question d’épreuves couleurs ou l'agrandissement de films instantanés.

Bio

Yan Giguère compte plusieurs expositions individuelles à son actif, notamment, à Montréal, Choisir, présentée à la galerie Occurrence en 2007, Bienvenue, à la Galerie B312 en 2002, Chavirer, à la Galerie Vox en 2001 et, en 2009, Attractions, à la Galerie Optica. Ses œuvres font partie de nombreuses collections publiques et privées, dont celles du Musée national des Beaux-arts du Québec et d’Hydro-Québec. Dans son travail photographique, il traite des liens que nous entretenons avec l’ordinaire, le commun. Intéressé par la variété des modes de production d’images photographiques, il cherche à saisir ces instants où la réalité semble sortir de son cadre. Giguère affectionne l’idée que le temps n’est pas nécessairement une succession d’instants, mais plutôt le jaillissement simultané de ceux-ci. Il vit et travaille à Montréal.